Home
23/06/2012

Rencontre avec le Directeur Commercial Giorgio Cassanmagnago de Quadpack Italie

Giorgio Cassanmagnago explique le rôle de la filiale italienne dans la stratégie internationale du groupe Quadpack.

Quadpack: Pourriez-vous décrire le marché cosmétique italien ?

Le marché cosmétique italien est le plus fragmenté d’Europe. En termes de volume de marché, il est comparable à celui du Royaume-Uni, évalué à près de 8,4 milliards d‘Euros. Il y a très peu d’acteurs multinationaux ; à la place, nous avons plus de 1000 marques, en plus d’un grand nombre de sous-traitants et de fabricants de marques privés. L’Italie est le pays du maquillage avec plus de 60% de la production cosmétique mondiale.

Quadpack: De quelle façon ces marques de cosmétiques vendent-elles leurs produits?

Il y a une tendance intéressante des marques à créer leurs propres réseaux de distribution. Elles ouvrent leurs propres chaînes de boutiques « monomarques ». Cela signifie une forte augmentation du nombre de nouveaux lancements et nous sommes en mesure de collaborer avec bon nombre de ces marques pour les aider à réduire leur temps de mise sur le marché. Nous constatons également que de nombreux entrepreneurs italiens se sont portés sur l'exportation vers les marchés émergents comme la Chine et la Russie. Encore une fois, nous disposons de l'infrastructure en place pour soutenir ces entreprises.

Quadpack: Quel est le rôle de Quadpack Italie dans le Groupe?

Quadpack Italie constitue le fer de lance du groupe sur le marché du maquillage. Il fournit au groupe une base stratégique, forgeant des liens étroits avec la première source mondiale de maquillage. En tant que tel, il agit comme un pont jeté entre les équipes de vente de Quadpack International et nos partenaires industriels italiens. Nous avons des contrats de distribution exclusifs avec Brivaplast, spécialiste des mascaras et des rouges ainsi qu’avec Premi, fabricant de parfums et de soins pour la peau. L’Italie possède une grande culture de manufacturiers remarquables et nous sommes idéalement placés pour les aider à se développer et à assouvir leur besoin d’approvisionnement à l’intérieur de l’Europe.

Quadpack: Parlez-nous de votre parcours….

J’ai travaillé pendant des années pour l’un des plus grands groupe d’emballage Italien. J’ai rejoint Quadpack en 2009 pour aider à mettre en place la filiale italienne. Quadpack était déjà actif sur le marché Italien mais n’avait pas de siège social. J’ai participé à la création de l’équipe actuelle et dirigé les ventes. Je viens d’obtenir mon GEMBA à l’Ecole de Commerce IESE et maintenant je peux respirer !

Quadpack: Vous venez de vous installer dans de plus grands locaux. Les affaires doivent bien se porter.

En effet, nous employons maintenant sept personnes et notre grand bureau vient d’ouvrir à Milan. Nous disposons d’un Showroom qui fait la fierté de tout le groupe. Depuis trois ans que je travaille ici, nous avons une croissance annuelle consolidée de 40% et nous avons multiplié par trois notre volume d’affaires. La crise économique sera ressentie cette année avec des sociétés qui s’appuient sur leurs stocks pour passer au travers. Toutefois, cela permettra une consolidation du marché qui le laissera plus rationnel, plus fort et plus mature.

Quadpack: Comment se déroule le travail chez Quadpack Italie?

Nous sommes une joyeuse équipe et aimons travailler ensemble. Nous venons de milieux différents et sommes chacun spécialisés dans nos propres domaines : du marketing à la production, ce qui  nous permet d’aborder chaque projet avec plusieurs points de vue. Faite partie d’une grande organisation, c’est une bonne situation pour apprendre et pour avoir une perspective internationale.

Quadpack: Selon vous,  quelle est l’avenir de l’emballage cosmétique?

Bien qu’il s’agisse d’un concept compliqué à développer techniquement, l’éco-emballage prend de plus en plus de place dans la sensibilité des consommateurs. L'empreinte carbone est un des facteurs importants dans ce domaine, donc des filières d'approvisionnement locales ou une division des chaînes d'approvisionnement Asie/Europe sera de plus en plus requise.